Contre expertise d'infiltration au niveau de la couverture du garage
Omega Expert Aucun commentaire

Nous avons reçu une correspondance contenant des photos des désordres de type infiltration constatés ainsi que des photos des travaux de charpente couverture (2020) et les factures des travaux réalisés courant 2020. Une expertise est prévue sur site en date du 30/12/2020 à 14h30.

Le technicien est équipé pour cette mission des éléments suivants :

  • Télémètre
  • Thermomètre laser
  • Thermomètre et hygromètre d’ambiance
  • Hygromètre de contact
  • Appareil photo
  • Fiche navette OCEB
  • Mètre
  • Echelle télescopique
  • Niveau bulle 1 ml

Zone concernée par l’expertise :

Nous pouvons constaté que la zone concernée par l’expertise est la couverture d’un garage. Cette couverture est exposée au Sud.
Coulure sur l’écran sous toiture HPV. Fuite de la couverture en tuile béton.

Analyse des désordres

Il a été constaté d’après les factures transmises par Monsieur et Madame D. qu’il a été entrepris des travaux de rehaussement de toiture sur la maison principale et le garage par l’entreprise H. Au niveau de la zone concernée par l’expertise , c’est-à-dire au niveau de la couverture du garage il est indiqué la prestation suivante :
“REMANIEMENT DE LA CHARPENTE DU GARAGE : Rehausse au niveau du garage pour accentuer la pente et limiter les écoulements retour sur tuiles dus au vente et à la faible pente.”
Nous observons d’après la photo  qu’à la suite de l’opération de découverture, les liteaux existants ne sont pas de niveaux.
L’entreprise a effectué une réhausse de la toiture par vissage d’un chevron neuf sur les chevrons existants en déport (voir photo ci-dessous). Nous émettons un avis quant à la solidité de cet ouvrage. Les vis sont à fleurs de chevrons existants et le poids d’une toiture en tuile béton a un poids significatif. Nous conseillons à Monsieur et madame D. de faire réaliser une étude structure par un bureau d’étude spécialisée en structure charpente. Il aurait été judicieux de réaliser un moisage des anciens chevrons avec les nouveaux.
Il a ensuite été effectué la mise en place des liteaux et contre liteaux ainsi que d’un écran sous toiture HPV. Nous constations que la réhausse de toit a été effectué mais que la pente de la couverture n’est pas modifiée.  La réhausse est effectuée à la parallèle des éléments existants.
Suite au contrôle de la pente sur site, nous avons pu observer que la couverture présente une pente d’environ 11 % soit 11 cm par mètre.

Tuiles bétons cassées

Le deuxième source d’infiltration provient d’un nombre conséquent de tuiles bétons cassées sur la couverture du garage. Nous observons également au-delà des tuiles fissurées sur la longueur. Nous pouvons identifier l’origine de ces dégradations de tuile selon deux hypothèses.
En observant la couverture mitoyenne voisine qui est située dans le prolongement de la couverture du garage nous pouvons observer la présence de mousse, lichen et champignons. Cette couverture n’a pas été rénovée

Le deuxième source d’infiltration provient d’un nombre conséquent de tuiles bétons cassées sur la couverture du garage.

Le deuxième source d’infiltration provient d’un nombre conséquent de tuiles bétons cassées

Hypothèses de l’origine des infiltrations

Nous en déduisons et d’après les factures de travaux réalisés que le traitement de tuile en résine hydrofuge colorée a été réalisé afin de supprimer ces attaques de la tuile. Il convient de rappeler que l’élimination est réalisée selon le process du traitement curatif du produit
appliqué en amont de la finition résine. L’éclatement des bords de tuile béton est la résultante de l’eau piégée par ces lichens et au moment
des périodes de gel viennent faire éclater les tuiles bétons devenues poreuses. Cependant il aurait été judicieux que les tuiles cassées soient remplacées avant de réaliser ces travaux de traitement.

La seconde hypothèse est la dégradation des tuiles lors des opérations de découverture /réouverture. Les tuiles bétons sont des éléments fragiles. Certaines fissures sur la largeur sont la résultante d’une mauvaise manipulation lors de la phaser réhausse de toiture. Nous pouvons observer que le traitement a bien été réalisé sur des tuiles cassées car d’après les photos ci-dessous la présence de résine sur les emboitements des tuiles est bien visible.
Les tuiles étant cassées, elles ne sont plus étanches à l’eau.

Traitement des points singuliers

Monsieur et Madame D. nous indique lors de la visite que sur la partie basse de la toiture, la charpente semble mouillée.
Les pannes semblent effectivement d’une couleur plus foncées que les autres. Nous testons l’humidité à l’aide de notre testeur et observons une humidité de 20 % du bois. Les chevrons en pied de charpente sont mouillées.
Nous expliquons cette présence d’eau au niveau des chevrons par un problème dans la gouttière. En effet, l’écran sous toiture n’est pas coupée et il manque le peigne d’égout. L’écran sous toiture baigne dans la gouttière.

Un dernier point attire notre attention

Il manque le porte solin concernant le traitement du point singulier ci-dessous. L’entreprise n’a pas prévenu le client afin qu’il fasse le nécessaire et pouvoir relever l’antenne et ainsi poser le solin conformément au DTU avec le relevé obligatoire. Nous pouvons également observer des discontinuités sur les prolongements de solin avec des problèmes de recouvrement.

Conclusion de notre cabinet d’expert d’assuré

Notre expert d’assuré en dégât des eaux conclu à la suite de son audit que l’étanchéité de la couverture en tuile béton du garage est remise en cause pour les raisons suivantes :

  1. Pente de la couverture non conforme selon le DTU 40.24
  2. Tuiles cassées à remplacer
  3. Traitement des points singuliers non réalisé selon les prescriptions du fabricant de tuile