Omega Expert Aucun commentaire

Rapport d’expertise sécheresse à Leojac 82230

La SCI DLM est propriétaire d’un immeuble situé à Léojac (82230) comportant notamment une habitation et un garage contigu à l’habitation principale. L’ensemble du bâti étant assuré souscrit depuis le 30 novembre 2010 auprès d’AXA FRANCE IARD.

Après un épisode climatique ayant occasionné un phénomène de sécheresse survenu sur la commune de Léojac pendant l’été 2017, la maison de la famille Z. s’est gravement fissurée mettant en cause la pérennité de la construction et causant de nombreux autres désordres.
Le 30 juin 2018, la SCI DLM a déclaré le sinistre à son assureur et demandé la prise en compte des conséquences dommageables.

Réunion d’expertise sécheresse

Le 9 Janvier 2023, nous nous sommes rendus à la réunion d’expertise organisée par Monsieur S. expert judiciaire nommé par le tribunal judiciaire de MONTAUBAN. Après avoir effectué un tour de table, Monsieur S. a procédé à une mise au point technico administrative afin de s’assurer d’avoir tous les éléments du dossier tout en retraçant son historique permettant aux parties présentes d’ajuster les propos de ce dernier.
Les premiers débats en début de séance n’ont pas mis en avant d’erreur préjudiciable aux demandeurs, l’ensemble des parties a convenu être présentes pour des désordres liés à la sécheresse. Néanmoins un désaccord quant aux zones à prendre en considération subsistaient ainsi que sur l’aspect financier du dossier.

Après avoir entendu l’ensemble des parties nous nous sommes vus conviés à procéder à la visite des lieux afin de prendre connaissance des désordres allégués. Pour cela, l’expert judiciaire a souhaité constater l’ensemble des façades avant de visiter l’intérieur ce qui lui permettrait après coup d’apporter un lien de causalité entre les fissures observées tant en intérieur qu’en extérieur Nous ne sommes pas opposés à cette approche du dossier ; approche qui nous est apparue en adéquation pour ce genre de sinistre.

Contre-expertise des murs de façade garage

Nos experts en bâtiment ont pu constater la présence de fissuration impactant les façades des garages coté cours ainsi que sur les murs liaisonnant ledit garage à l’habitation grâce à l’arrière cuisine Les fissurations observées, qui sont de l’ordre de 1.5mm à 2.2 mm dont certaines sont désaffleurantes, démontrent la présence de mouvement structurel probablement provoqués par des tassements différentiels liés au phénomène de sécheresse.
Il n’a pas été observé pour autant la présence de dangerosité pouvant mettre en danger les occupants et ou le bâti à ce stade du dossier.

Murs de façade maison principale

Nous avons pu constater la présence de quelques fissurations impactant les façades de manière éparses situées principalement au niveau des planchers et ou sous certains appuis de fenêtre.
Les fissurations observées sont de l’ordre de 1.mm à 1.2 mm sans désaffleurement. Les fissurations observées sont significatives à la présence possible de plusieurs matériaux (blocs de béton et planelles ou linteaux en béton coulé, par exemple), leur comportement différent face à la chaleur et/ou l’humidité peut créer des fissures à leurs jonctions.
Ce phénomène peut être accentué par la présence d’un plancher subissant une légère déformation de flexion dans sa partie centrale.
Bien que la déformation ne nuise pas à la solidité du plancher, elle peut toutefois s’accompagner d’une rotation sur l’appui au niveau du mur de façade et d’un soulèvement de la rive du plancher. Ces mouvements peuvent engendrer une fissure horizontale sous
l’arête de la base d’appui du plancher.
Une mauvaise réalisation des appuis, des allèges et des linteaux. Il a été constaté au niveau des appuis de fenêtres la présence de fissurations horizontales significatives à un rattrapage de l’altimétrie avec un matériaux sensible au retrait de séchage et ou de constitution autre que le bâti.

Visite intérieure

Nous avons procédé à la visite de l’ensemble de la bâtisse comportant deux niveaux sur sous-sol total en ce qui concerne la maison d’habitation et d’un plein pied en ce qui concerne l’arrière cuisine servant de liaisonnement entre la cuisine et le garage.
Il a été observé dans l’arrière cuisine la présence de fissurations impactant les contre cloisons recouvertes de plâtre se trouvant pour certaines dans le prolongement de celles observées dehors.

Dans le garage nous n’avons observé aucunes fissurations significatives Dans le bloc habitation se trouvant sur sous-sol total il a été constaté principalement la  présence de désordres en périphérie de la trémie d’escalier donnant accès au sous-sol et au RDC en périphérie de l’escalier donnant accès au 1er. Certaines cloisons de distribution sont impactées de fissurations au pourtour de ladite trémie, il n’a pas été observé à l’étage de fissurations anormales ainsi que dans le sous-sol.
Il est à noter que les deux escaliers ne se superposent pas Les fissurations constatées nous sont apparues comme des fissurations pouvant être  provoquées par une légère rotation et ou fléchissement du plancher au fil du temps occasionnant une pression au niveau des cloisons en périphéries. Celles-ci se trouvant bloquées sous plancher.
Ce qui nous semble cohérent avec les fissurations observées à l’extérieur dans la continuité des planchers.

Expertise sécheresse à Leojac 82230 par le cabinet Omega Expert

Conclusion de notre cabinet d’expertise sécheresse

Avant de nous quitter nous avons procédé à un debriefing. A l’issue des débats il en ressort les points suivants.

Suivant l’expert judiciaire :

D1) Les désordres affectants les murs de façade des garages et de l’arrière cuisine sont en adéquation avec le phénomène de sécheresse leur réparation est à prendre en considération au titre de sa mission
D2) Les désordres autres, affectant la partie dite habitée, ne sont pas en relation avec le phénomène de sécheresse.

Après visite de la maison il n’a pas été retenu par l’expert judiciaire de lien de causalité entre lesdites fissures et la sécheresse sans pour autant en déterminer la cause qui est apparue multiple selon ce dernier. Celui-ci s’orienterait vers un mouvement des planchers au fil du temps dans la limite de la tolérance ayant provoqué des désordres sur des cloisons constituées de briques plâtrières n’ayant aucune ou peu de flexibilités

Notre avis

D1) Nous partageons l’avis de l’expert lequel prévoit des travaux en adéquation avec le sinistre constaté
D2) Lors des constations nous n’avons pas observé de désordres significatifs affectant les façades et ou tout autres murs dits porteurs.
Nous ne sommes pas en mesure et avec certitude de faire valoir la présence de mouvements structurels provoqués par la sécheresse et de fait de nous opposer aux conclusions de l’expert judiciaire.
Le plancher haut de la maison est généralement du type poutrelles-hourdis, réalisé à l’aide de poutrelles préfabriquées en béton armé, portant dans un seul sens, sur des longueurs pouvant dépasser 5 m.
Celui-ci pouvant subir une légère déformation de flexion dans sa partie centrale. Si la déformation ne nuit pas à la solidité du plancher, elle peut toutefois s’accompagner d’une rotation sur l’appui au niveau du mur de façade et d’un soulèvement de la rive du plancher. Ces mouvements peuvent engendrer une fissure horizontale sous l’arête de la base d’appui du plancher.
Un mouvement même de quelques millimètres a pu occasionner les désordres constatés affectant les cloisons en périphérie de la trémie qui est de fait une zone sensible.

La reprise en sous œuvre devra s’effectuer par micro pieux et non par injection de résine avec l’assurance de faisabilité au vu du mode constructif de la partie arrière cuisine qui est apparu nébuleux à ce stade de l’expertise.
Des travaux d’agrafages des fissures avec reprise des revêtements à l’aide d’un imperméabilisant type I3 sont à prévoir sur l’ensemble des façades garage arrière cuisine.

 

Omega Expert Aucun commentaire

Diagnostic géotechnique à Mennecy (77)

Nous disposons pour cette étude de la demande de notre client Monsieur L. avec photographies en date du 9 juillet 2019. Le rapport de contrôle des rejets nous a été transmis par mail le 24/01/2020.
La mission de notre cabinet d’expertise géotechnique est de type  G5 selon norme NF P94-500 (Missions d’Ingénierie Géotechnique Types – Révision de novembre 2013).

Les objectifs de notre mission :

    •  L’étude préliminaire du site,
    • Les résultats des investigations (plans d’implantation, coupes géologiques et diagrammes des essais in-situ et en laboratoire),
    • L’analyse et la synthèse du contexte géologique et géomécanique du site et de son influence sur le projet :
      • Description de la géologie et établissement du modèle géotechnique du site,
      • Analyse de la compacité des terrains,
      • Niveaux de l’eau lors de nos investigations,
    • Diagnostic géotechnique du site
    • Etude des causes du sinistre liée au sol,
    • Avis sur les risques d’évolution,
    • Proposition de confortement :
      • Propositions de solutions de traitement ou de confortement,
      • Recommandations particulières pour la réalisation des travaux : Préparation du terrain et phasage des travaux (terrassements, plateformes de chantier, etc…)

Programme d’investigations

Pour répondre aux objectifs de l’étude, nous avons réalisé :

  • 1 sondage de reconnaissance de fondation (RF3) descendu à 1.0 m.
  • 1 sondage pressiométrique (SP1) réalisé au taillant Ø 64 mm et descendu à 15 m de profondeur/TN, avec réalisation de 12 essais répartis dans le sondage conformément à la norme NF EN ISO 22 476-4 (procédure A).
  • 1 sondage à la tarière mécanique (SC2) à 5 m de profondeur.

Description générale du site

Mennecy se situe à une trentaine de kilomètres au sud de Paris et en limite nord du Parc Naturel Régional du Gâtinais Français. La ville est en amont de la confluence de l’Essonne et de la Seine, sur le versant sud de l’Essonne.
La zone étudiée est située dans un contexte de versant (pente de 5% vers le nord). Le bâtiment est encadré :

  • au sud par une courette et la rue du Bel Air
  • à l’est et à l’ouest par des pavillons voisins
  • au nord par un jardin enherbé

Le terrain est occupé par une maison d’habitation en L de type RDC + 1 étage partiel + 1 cave partielle. Un jardin enherbé agrémente le reste de la parcelle au nord de l’habitation. Il est à noter la présence d’un arbre adulte à environ 5 m à l’est de l’habitation sur une parcelle voisine.
Le bâtiment existant a été agrandi et réaménagé au début des années 2000 (il y a 17 ans d’après les informations transmises par M. L lors de notre visite le 9 décembre 2019).

Contexte géologique

D’après la carte géologique d’ETAMPES au 1/50 000ème (infoterre.brgm.fr), la succession lithologique devrait être la suivante :
Colluvions ; Argiles Vertes ; Marnes Supragypseuses.

Extrait de la carte des aléas du PPR Inondation – parcelle hors zone d’aléa (site de la préfecture).

Extrait de la carte des aléas du PPR Inondation – parcelle hors zone d’aléa (site de la préfecture).

D’après la carte des remontées de nappe, le terrain concerné par l’étude est situé dans une zone de sensibilité faible.
Toutefois, les éléments disponibles sur le site sigessn.brgm.fr indiquent que « les buttes tertiaires du bassin parisien peuvent receler des niveaux aquifères calcaires ou même sableux, perchés sur des niveaux imperméables. Lors d’épisodes pluvieux exceptionnels ces petits aquifères peuvent déterminer des inondations par remontées et débordement.

Cependant, la trop faible densité du réseau d’observation des niveaux d’eau ne permet pas de les mettre en évidence autrement que par observation directe.

Le contexte est favorable à ce type de phénomène ainsi qu’à des circulations de versant.

Description du bâti et des désordres

La parcelle était historiquement occupée par un bâtiment en long (aile est) d’après les plans du cadastre napoléonien. Elle est occupée par une maison en forme de L vraisemblablement de type RDC + combles depuis les années 1930 au moins d’après les photographies téléchargées sur le site remonterletemps.ign.fr. Sans information complémentaire nous estimons que la cave existante à ce jour était également présente à cette époque.

Lors de notre visite de site le 9 décembre 2019, en présence de Monsieur L., nous avons constaté les désordres suivants :

  • Les dommages les plus importants se trouvent à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la maison au niveau de la jonction des deux parties du L située au nord-est qui est également la jonction entre l’existant ancien/réaménagé et l’extension des années 2000.
  • Les désordres apparents consistent en des fissures horizontales et verticales d’ouverture millimétrique à plurimillimétriques (4 mm maximum sur les fissures mesurées) situées principalement au coin des portes et fenêtres et au niveau des seuils de porte et fenêtres de
    l’aile nord Ces fissures ont une portée décimétrique à supramétrique. Certaines fissures ont fait l’objet d’une reprise antérieure au mortier de rebouchage. Il en est ainsi concernant les fissures à l’intérieur de la maison qui ont été rebouchées et repeintes mais qui se réouvrent comme constaté lors de notre visite.
  • Les fissures et désordres les plus importants sont localisés au niveau de la cave. Dans l’escalier d’accès sont visibles des fissures et des décrochements traversants horizontaux et verticaux, de portée pluridécimétriques. Lors de sa visite du 15/11/2019, le technicien a accédé au vide sanitaire et a constaté des fissures verticales avec une ouverture non mesurée mais vraisemblablement supracentimétrique au niveau d’un poteau situé sous la façade nord de l’extension au niveau de l’interface R+1 et R+combles R+1 étage
    R+ cave.
  • L’aile est (existant ancien) présente quelques fissures sub-verticales à l’intersection entre le portail maçonné et le bâtiment sur les façades ouest et sud. La façade est ne présente pas de désordres.
  • La cave voutée présente peu de désordres, cependant nous avons constaté un fossé le long du mur Est avec la présence d’eau en fond de fouille. Le propriétaire nous a indiqué que ce fossé avait été creusé afin d’évacuer les infiltrations arrivant depuis les ouvertures et l’humidité de la cave.
Les principales fissures à Mennecy (77)

Les principales fissures à Mennecy (77)

Diagnostic des désordres

L’analyse de la disposition des fissures et désordres montre un tassement des fondations localisé au nord-est du pavillon et à la jonction de l’existant sur cave et l’extension sur vide sanitaire. Il est à noter une absence de joint de rupture entre les différentes structures qui composent le pavillon (parties anciennes et extension, cave et vide sanitaire).

Nous avons également constaté un poteau présentant des signes de faiblesse et de rupture au niveau de la façade nord à l’est, situé au niveau de l’interface R+1 étage et R+ combles. Ce défaut peut contribuer aux désordres observés. Nous recommandons la réalisation d’un diagnostic structurel.

Les éléments présentés ci-dessus sont des facteurs aggravant mais le facteur déclenchant, un phénomène de retrait-gonflement des argiles, est vraisemblablement à l’origine des désordres observés.

Extrait de la carte des remontées de nappe

Extrait de la carte des remontées de nappe

Conclusion de notre expert

Le pavillon de Monsieur L. à Mennecy présente des désordres sous la forme de fissures et de décrochements pour la plupart ayant une portée pluridécimétrique à supramétrique.

Les désordres sont concentrés au nord-est au niveau de la jonction entre l’existant sur cave et l’extension sur vide sanitaire ou aucun joint de rupture n’a été observé. Un phénomène de retrait-gonflement des argiles (sensibilité forte) au niveau d’assise des fondations est vraisemblablement à l’origine des désordres.
Dans le cadre du diagnostic géotechnique nous recommandons de :

  • Réaliser un diagnostic structurel de la construction puis de reprendre et conforter le poteau fissuré observé dans le vide sanitaire sous le salon.
  • Vérifier l’étanchéité des canalisations.
  • Reprendre en sous-œuvre l’ensemble des fondations de l’extension, celle-ci pourra se faire par plots alternés jointifs afin d’éviter de déstabiliser les façades

La reprise en sous-œuvre devra respecter certaines dispositions concernant le risque de retrait-gonflement des argiles.
Avant tout travaux de ravalement, il sera nécessaire de suivre l’évolution des fissures post-RSO sur 6 mois.

Omega Expert Aucun commentaire

Tout savoir sur l’expertise en infiltration d’eau

Aucun bâtiment n’est à l’abri d’éventuelles infiltrations d’eau. À un moment donné, des symptômes peuvent commencer à apparaître au niveau des murs, du plafond ou d’autres parties de la maison, par exemple.
Face à une telle situation, beaucoup de propriétaires ne savent pas quoi faire. Et pourtant, ces infiltrations peuvent entraîner d’importants dommages. Le meilleur réflexe est bien sûr de faire appel à un expert, notamment pour constater le sinistre et prendre les mesures appropriées en fonction des dégâts. Voici justement l’essentiel à connaître sur l’expertise en infiltration d’eau.

Aperçu sur les types d’infiltrations d’eau

Avant d’en savoir davantage sur l’Expertise infiltration d’eau, il est important de connaître les différents types d’infiltrations d’eau. En règle générale, il en existe deux. On compte donc d’un côté l’infiltration directe, et de l’autre l’infiltration indirecte. Pour le premier cas, on a souvent affaire à un trou se trouvant dans l’enveloppe, permettant à l’eau d’entrer directement à l’intérieur du bâtiment.

Il peut aussi s’agir d’une fissure au niveau du mur de fondation. En ce qui concerne l’infiltration indirecte, on parle, entre autres, de l’eau ruisselant derrière les briques, et qui n’arrive pas à s’évacuer à l’extérieur. Elle reste ainsi à la base du parement. Au fil du temps, elle finit par abîmer le bois par capillarité et par l’absorption des matériaux.

Les causes possibles d’un tel sinistre

Les infiltrations d’eau peuvent toucher presque toutes les parties de la maison. Elles peuvent de ce fait survenir au niveau des murs extérieurs, mais aussi au niveau des canalisations, de la toiture, etc. Dans la majorité des cas, elles sont dues à des fuites au niveau du toit. Elles peuvent également être causées par des fissures dans les murs extérieurs ou des fuites au niveau des canalisations.

Ces dernières font partie des origines les plus courantes des infiltrations d’eau dans les différents logements. Le sinistre en question peut d’ailleurs être entraîné par un dégât des eaux ou un problème concernant l’étanchéité des joints des diverses fenêtres de l’habitat, etc.

Quels sont les avantages d’une expertise en infiltration d’eau ?

Pour revenir à l’expertise, il faut savoir qu’elle présente bon nombre d’avantages intéressants, bien que certains propriétaires restent souvent réticents devant l’idée de la faire. Ainsi, en faisant appel à un nos experts en infiltration d’eau, vous bénéficiez tout d’abord d’une meilleure sécurité sanitaire pour les différents résidents du bâtiment. Cela permet aussi de jouir d’une meilleure sécurité pour ce dernier lui-même.

En ayant recours aux services à notre cabinet Omega Expert, on peut d’ailleurs profiter d’une meilleure isolation, et bien sûr de plus de confort à l’intérieur de sa maison. On risquera alors moins d’attraper froid lors des saisons de grand froid, même si on limite l’utilisation du chauffage. L’expertise en question constitue en outre une excellente solution pour allonger la durée de vie des matériaux. Enfin, elle aide grandement le sinistré, et donc l’assuré en cas de désaccord ou de litige avec son assureur.

Y a-t-il des risques si on ne passe pas par cette expertise ?

En cas d’infiltrations d’eau chez soi, faire appel à un expert est indispensable. En effet, ignorer un tel sinistre est avant tout loin d’être une bonne idée. Ensuite, si on ne consulte pas le professionnel dans les plus brefs délais, on s’exposera à coup sûr à toutes sortes de problèmes. Parmi ceux-ci, il y a le développement des moisissures. L’enveloppe du bâtiment concerné deviendra aussi nettement plus fragile.

 

Si on ne passe pas par l’expertise en question, on pourra d’ailleurs faire face à une insuffisance de ventilation et à des pertes de chaleur. Les consommations énergétiques augmenteront également, ce qui nécessitera d’importantes dépenses. À cause de tout cela, la valeur du bien subira bien entendu une dépréciation. De plus, dans le cas d’une vente immobilière, il se peut qu’il y ait des poursuites judiciaires pour vices cachés.

Faire appel à Omega Expert pour profiter de services d’un cabinet d’expertise

Des experts d’assuré en infiltration d’eau, on en compte plusieurs sur le marché. Toutefois, pour bénéficier d’une Expertise infiltration d’eau bien à la hauteur de ses attentes, le recours aux services d’Omega Expert constitue une excellente solution. Nous mettons à la disposition de tout sinistré des experts d’assuré à la fois compétents et expérimentés. Nous faisons d’ailleurs en sorte de lui fournir un accompagnement complet tout au long de l’expertise.

Un déplacement obligatoire

Quels que soient l’origine et les symptômes des infiltrations d’eau dans un bâtiment, notre équipe commence toujours notre intervention par un déplacement obligatoire à l’endroit concerné. Cette première étape est essentielle pour constater visuellement les problèmes qui se présentent, et donc les pathologies désordres. Peu importe l’ampleur des dégâts, nous sollicitons nos clients afin de mieux répondre à leurs besoins et à leurs attentes.

Après cela, nous passons à un audit pour en savoir davantage sur les dessous dudit sinistre. En plus des constatations visuelles, nous collectons tous les documents susceptibles d’être utiles pour mener à bien l’expertise. Rien n’est laissé au hasard pour assurer la satisfaction de notre clientèle sur tous les points. Tout au long de l’expertise, nous restons ainsi à son écoute, et en contact avec elle.

Un dispositif d’aide à la décision

L’expertise infiltration d’eau constitue un véritable dispositif d’aide à la décision. Effectivement, notre équipe de chez Omega Expert effectue des recherches sur des faits scientifiques ou techniques dans toutes sortes d’affaires dans lesquelles le décideur fait face à différentes questions qui sont hors de sa portée directe. Dans ce cas précis, l’expertise nécessite la combinaison de trois éléments. On compte alors une mission efficace et accélérée, sa bonne réalisation et un rapport illustré recevable devant les tribunaux.

Contre-expertise d’infiltration

Comme évoqué précédemment, nous disposons d’experts d’assuré pouvant effectuer une contre-expertise d’infiltration en cas de besoin. Il se peut que le sinistré n’ait pas obtenu un montant d’indemnisation suffisant auprès de sa compagnie d’assurance suite à l’intervention d’un expert d’assurance. Dans ce cas, une contre-expertise est nécessaire pour trouver un terrain d’entente. Nos experts feront tout leur possible pour aider nos clients à recevoir une indemnisation correspondant bien à l’ampleur des dégâts.

Omega Expert Aucun commentaire

Expertise sécheresse à Ezanville 95460

Notre cabinet d’expertise sécheresse a été contacté suite à des désordres liés à une pathologie de la construction. La commune d’Ezanville a retenue l’état de catastrophe naturelle mais les désordres sont apparus en dehors de la période visée par l’arrêté.

Description de la construction de l’habitation à Ezanville

L’habitation est située au centre sud de la commune d’Ézanville, dans une zone résidentielle urbaine, non administrée en copropriété ou ASL.
La nature des fondations de l’habitation n’est pas connue , et il n’a pas été possible de les reconnaître lors des opérations.
Les maçonneries d’infrastructures de l’habitation semblent réalisées en parpaings hourdés au mortier de ciment, revêtu en faces extérieures de maçonnerie de pierres de parements pour la partie hors sol.
Le plancher du rez-de-chaussée de l’habitation est réalisé en structure bois, qui selon nos constatations, semble fixée sur les structures de maçonneries d’infrastructures. La superstructure de l’habitation est réalisée par des panneaux préfabriqués en béton, enclavés dans une structure métallique porteuse. Suivant déclaration des assurés lors des opérations
d’expertise, des travaux de ravalement ont été réalisés antérieurement à 2009, avant l’acquisition de l’habitation par vos assurés.
Les panneaux de béton sont revêtus en face extérieure par un enduit peint.

Description de l’environnement

La propriété est accessible depuis la rue par une aire de circulation véhicule en gravillon et dalles de béton. La façade avant de l’habitation est longée par une aire de circulation piéton en opus maçonnés sur dalle béton. Les deux portes fenêtres d’entrée sont accessibles par un emmarchement également en opus maçonnés.
Les autres façades et pignon de l’habitation sont bordés par des massifs de plantations et aires engazonnées.
Topographie du terrain : Terrain plat (< à 10 %)
Terrain d’assise : Fondations ancrées dans le terrain naturel
Détail terrain d’assise : Suivant documents du BRGM, le terrain est composé de calcaire de NOISY, sable de monceau et gypse.

Type de végétation :
– Pas de végétation incriminable (h/d < 1)
– Il n’y a pas corrélation entre les dommages et la proximité de la végétation
Le pignon gauche de l’habitation est longé par une haie arbustive séparant la propriété de votre assuré de la propriété voisine. Cette haie d’environ 2 mètres de hauteur st située à près de 3 mètres du pignon.
Plusieurs arbres compose également la partie arrière de la propriété, et à plusieurs mètres de la façade arrière.
Collecte des eaux (pluviales, usées), alimentations fuyardes, non fuyardes :
– Eaux pluviales :
– Existence de collecte et d’évacuation des eaux pluviales de(s) toiture(s)
– Efficacité du système collecteur
– Détail eaux pluviales : Collecte des eaux pluviales sur réseau public
Les eaux pluviales des toitures de l’habitation sont canalisées en pieds de chutes par des réseaux enterrés, longeant le pignon gauche et se rejetant vers le réseau d’évacuation public sous voirie en partie avant de la propriété.
Les eaux usées de l’habitation semblent également raccordée par des réseaux enterrés vers le réseau d’assainissement public.
Eaux de ruissellement naturelles dirigées vers le terrain de la propriété et s’infiltrent par percolation naturelle.
– Inexistence d’un drainage
– Eaux usées raccordées au réseau public

Constats et relevé des fissures par notre expert en fissures

Initialement lors de l’acquisition de l’habitation en 2009, des fissures existaient déjà, mais des nouvelles seraient apparues.
Le propriétaire de l’habitation nous explique que les désordres se seraient aggravés courant 2019.

Façade Est – Avant sur rue :
Sur la façade avant de l’habitation, nous constatons différentes micros fissures de 1 à 3 mm en partie supérieure des portes fenêtres, fenêtre est également en allèges de la fenêtre d’une chambre. Ces désordres sont localisés de part et d’autre des linteaux des baies et de part et d’autre de l’allège de la fenêtre.
L’examen des fissures en linteau de la seconde porte fenêtre laisse apparaître un affaissement et une déformation des structures, empêchant aujourd’hui toutes manœuvre tant de la porte fenêtre en PVC que du volet battant en bois extérieur.
Seule les parties supérieures des structures apparaissent être affaissées au niveau de la porte fenêtre. Les emmarchement immédiatement adjacents ne présente que des fissurations, sans affaissement des structures en soubassement. Il est clairement visible que le panneau préfabriqué à la jonction entre le pignon gauche et la façade avant, s’affaisse sur lui-même, alors que la structure de soubassement reste horizontale, ce qui a pour effet de créer un phénomène de rotation du panneau, poussant les menuiseries en tête.

La déformation et les fissures constatées apparaissent être de nature structurelle, en l’absence de désordres en infrastructures.
L’origine exacte de ces désordres reste indéterminée à ce jour.

 

Vue générale et repérage des fissures à Ezanville

Vue générale et repérage des fissures à Ezanville

Constat de fissures sur le trottoir

Nous constatons différents désordres sur les emmarchements et trottoirs en opus maçonnés sur dalles béton longeant la façade avant de l’habitation. Nous constatons un décollement et des fissures sur les opus recouvrant le seuil de la porte fenêtre.
=> Ces désordres sont les conséquences de phénomènes de dilatations différentielles des matériaux hétérogènes.
Nous constatons que l’emmarchement d’accès aux deux portes fenêtre est fendu transversalement en partie central.
De légers affaissements sont constatés de part et d’autre de cet emmarchements, mais ceux-ci sont anciens. Les traces de peinture de ravalement le prouvent.
Selon toutes vraisemblances, ces emmarchements sont directement mis en œuvre sur le terrain naturel sans fondation particulière, et son en tout état de cause indépendant de l’habitation même.
=> Ces désordres sont les conséquences d’une défaut de réalisation de l’emmarchement ne disposant pas de fondations suffisantes.
Sur la partie trottoir, nous constatons de nombreuses fissures de plusieurs millimètres en différents emplacements, et particulièrement entre les joints et les opus.
=> Ces fissures et désordres trouvent leurs origines dans des phénomènes de dilatations différentielles entre les différents matériaux de différentes natures et dans une insuffisance de fondation du trottoir s’adaptant aux variations altimétrique saisonnières du terrain.

Décollement des opus en pierre sur l'appui de la porte fenêtre

Décollement des opus en pierre sur l’appui de la porte
fenêtre

 

Affaissement des planchers liés à une pathologie de la construction

Dans le séjour et les différentes pièces de l’habitation, nous constatons des phénomènes d’affaissement du plancher se matérialisant par d’importants espaces entre les pieds de cloisons et porte et les revêtements de sols.
Ces affaissement se matérialisent par des ondulations du plancher entre ce qui apparaît être des structures porteuses principales dans le vide sanitaire non accessible.
Un affaissement est constaté au droit même de la porte fenêtre aujourd’hui bloquée.
=> Ces affaissement sont les conséquences de l’affaiblissement pour des raisons aujourd’hui indéterminée, des structures bois formant le plancher du rez-de-chaussée.

Désordres liés à une pathologie de la construction

Désordres liés à une pathologie de la construction

Conclusion de notre expert cat nat sécheresse et fissures

L’expert de notre cabinet d’expertise sécheresse constate que les désordres déplorés sont sans aucune relation avec l’événement sécheresse objet de l’arrêté du 16 juillet 2019 portant sur la période du 1er octobre au 31 décembre 2018.
En effet, dans cette habitation les fissures étaient existantes dès 2009 date d’acquisition de l’habitation, et ne se seraient aggravées qu’en 2019.
Les désordres constatés sont les conséquences de mouvements structurels des superstructures de l’habitation, dont l’origine exacte n’a pas été recherchée, car n’entrant pas dans le champ de notre mission.