Omega Expert Aucun commentaire

Contre expertise catastrophe naturelle : le rôle de l’expert d’assuré

Les catastrophes naturelles, qu’elles soient des tempêtes, des inondations, des sécheresses, des tremblements de terre ou d’autres phénomènes, peuvent causer des dégâts massifs et perturber profondément la vie des personnes et des entreprises.
Dans ces moments de crise, les compagnies d’assurance jouent un rôle essentiel en aidant les individus et les entreprises à se remettre sur pied. Cependant, naviguer à travers le processus de réclamation d’assurance après une catastrophe majeure peut être complexe et souvent intimidant. C’est ici que la contre-expertise entre en jeu, et avec elle, le rôle crucial de l’expert d’assuré.

Le rôle de l’expert d’assuré dans le processus

Un expert d’assuré est un professionnel spécialisé dans l’évaluation des dommages causés par les catastrophes naturelles. Contrairement à l’expert mandaté par l’assureur, notre cabinet d’expert d’assuré représente exclusivement l’intérêt de l’assuré. Notre responsabilité principale est de garantir que l’assuré reçoive une compensation équitable et adéquate pour les pertes subies.

Les responsabilités de l’expert d’assuré

Le rôle de notre cabinet d’experts d’assuré est multifacette, impliquant diverses tâches essentielles :

  • Évaluation approfondie des dommages : L’expert d’assuré effectue une évaluation détaillée des dommages causés par la catastrophe naturelle. Cela inclut non seulement les dommages matériels visibles mais aussi les pertes indirectes et les conséquences à long terme sur la propriété.
  • Rapport détaillé : Ils préparent ensuite un rapport détaillé documentant toutes les pertes subies par l’assuré. Ce rapport est une pièce maîtresse lors des négociations avec l’assureur.
  • Présentation et justification : L’expert d’assuré présente le rapport devant l’assureur, justifiant chaque élément des pertes réclamées. Leur expertise et leur connaissance approfondie du dossier sont essentielles pour convaincre l’assureur de l’ampleur des pertes.
  • Conseils et accompagnement : En plus de ces responsabilités, l’expert d’assuré conseille également l’assuré sur les démarches à suivre tout au long du processus de réclamation. Leur expérience permet à l’assuré de prendre des décisions éclairées et de comprendre pleinement leurs droits et options.

La reconnaissance d’État de catastrophe naturelle en France

En France, la reconnaissance d’état de catastrophe naturelle est un processus gouvernemental crucial pour les individus et les entreprises touchés par des catastrophes naturelles telles que les inondations, les tempêtes, les tremblements de terre, et d’autres phénomènes similaires. Lorsqu’une région est frappée par une catastrophe de grande ampleur, les autorités locales peuvent demander au gouvernement central de déclarer l’état de catastrophe naturelle.

Le processus de reconnaissance

Pour qu’une catastrophe soit reconnue comme telle, il est essentiel que les autorités locales et les assureurs fournissent des preuves solides de l’ampleur des dommages. Notre cabinet d’expert d’assurés joue un rôle fondamental dans ce processus en évaluant minutieusement les dégâts subis. Nos experts spécialisés en contre-expertise catastrophe naturelle fournissent des rapports détaillés qui sont souvent utilisés comme une pièce maîtresse pour démontrer l’étendue des pertes aux autorités gouvernementales.

L’impact sur les réclamations d’assurance

Une fois qu’une catastrophe naturelle est reconnue par l’État, les assureurs sont tenus de traiter les réclamations des assurés de manière favorable. Cela signifie que les personnes et les entreprises touchées peuvent bénéficier de l’indemnisation de leurs pertes conformément aux termes de leur police d’assurance. L’intervention d’un de nos experts d’assuré devient donc particulièrement cruciale dans ce contexte, car il aide à garantir que chaque élément de perte est correctement évalué et documenté, maximisant ainsi l’indemnisation que l’assuré est en droit de recevoir.

Le rôle clé de notre cabinet d’expert d’assuré

Dans le processus de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en France, l’expert d’assuré est un atout précieux. Notre expertise technique et notre connaissance approfondie des procédures d’assurance sont mises à profit pour aider les assurés à naviguer dans le système complexe des réclamations après une catastrophe. En travaillant en étroite collaboration avec l’assuré, nos experts veillent à ce que tous les détails soient correctement documentés et présentés aux autorités, garantissant ainsi que l’assuré reçoive une compensation juste et adéquate pour les pertes subies.

La présence d’un expert d’assuré qualifié peut faire toute la différence dans le résultat final d’une réclamation d’assurance après une catastrophe naturelle. Notre implication active et notre défense des intérêts de l’assuré sont essentielles pour garantir que la compensation reçue soit juste et suffisante pour aider à la reconstruction. En ces moments difficiles, l’expert d’assuré devient un allié indispensable, aidant les individus et les entreprises à se relever et à se reconstruire après des événements dévastateurs.

Omega Expert Aucun commentaire

Réalisation d’une expertise en contrôle technique pour piscine extérieure et muret façade d’une maison dans le 85560 

Nous avons été missionnés par Monsieur B. pour la réalisation d’une expertise en contrôle technique pour la Piscine extérieure et muret façade avant et arrière de leur maison, pour laquelle ils sont propriétaires depuis 2015.

Nous nous sommes rendus le 05 Juin 2023 dans le 85560 afin de réaliser une visite d’inspection et effectuer, éventuellement, des sondages.

Description du bien pour la contre-expertise

Piscine enterrée de dimensions 6.47*3.80 ml, maçonnée en parpaings ferraillés recouvert de ciment et d’un liner – Margelle béton peinte. Abords de la piscine largeur 1.2 ml en béton recouvert de dalle gravillonnée 30*30.

Localisation du ou des immeuble(s) bâti(s) :  85560 LE BERNARD
Type d’ouvrage : Piscine et Muret de clôture
Année de construction : 2006.

Synthèse de l’état du bâti

Lors de la visite de notre expert d’assuré et contre-expertise malfaçons avons constaté que :

  1. Visuellement différence du niveau d’eau de la piscine (entre niveau haut de l’eau et dessous margelle)
  2. Visuellement les abords de la piscine présentent un tassement sur une zone localisée côté maison
  3. Localisation muret façade avant et limite propriété côté gauche partie arrière visuellement, présence de fissures verticales et horizontale, et escalier, cependant nous constatons que les murets sont régulièrement entretenus, nettoyage et remise en peinture

Détail de l’intervention de notre cabinet de contre-expertise

Dans un premier temps nous avons localisés les zones puis nous avons réalisé une vérification au mètre et niveau Laser.

  • Le niveau d’eau de la piscine présentait une différence de 5,5 cm sous les margelles sur 1 longueur de 6.47 ml.
  • Le niveau du dessus des margelles présentait une différence de faux niveau de 3.5 cm au plus défavorable.
  • Le niveau des abords sur la largeur de 1.2 ml présentait un faux niveau de 9 cm à l’endroit le plus défavorable.
  • Pour le muret : Contrôle des murets sur la façade avant et limite propriété côté gauche
  • A la suite de ces relevés nous avons retranscrit sur les schémas ci-joint
  • Les murs de la piscine ne présentent pas de désaffleurement intérieur.
  • Le liner présente des plis sur le revêtement en partie basse du bassin
  • Nous pouvons constater des fissures horizontale et verticale

Rapport de contre-expertise sur la piscine de Mr B

En tout état de cause, la piscine présente à ce jour des désordres de tassement pour laquelle il y a une perte de jouissance.
Nous sommes actuellement sur une zone argileuse, depuis le 3 Avril 2023 il y a un arrêté portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.
A ce jour pour régler les problèmes de tassements au niveau de la piscine, Mr B. et son assurance devrait certainement songer à la déconstruction on et reconstruction de la piscine.

La piscine présente à ce jour des désordres de tassement

La piscine présente à ce jour des désordres de tassement

Omega Expert Aucun commentaire

Expertise fissures à la suite de la sécheresse été 2017 à La Voulte sur Rhône (07800)

Monsieur K. est propriétaire d’une maison de villages située à La Voulte sur Rhône (07800). La vieille ville est constituée de ruelles montantes et étroites avec des passages voûtés datant du XIXe siècle. La bâtisse, acquise par Monsieur K. en 1987, est construite en pierres. Elle est composée d’un corps de bâtiment principal et d’une extension accolée réalisée avec une terrasse surplombant un jardin public et une vue imprenable sur le Rhône.

Une fissure déjà existante sur le mur de soutènement confortant la terrasse avait déjà fait l’objet d’un devis pour sa reprise en Juillet 2016.

A l’automne 2017, Madame C. signale à Monsieur K. que la fissure avait considérablement évoluée suite à la sècheresse de l’été 2017, entrainant de nombreux dommages sur les bâtiments de la commune, nécessitante des mesures conservatoires en urgence.

Le 5 Juillet 2018 au Journal Officiel un arrêté de catastrophe naturelle a été  publié, concernant des mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sècheresse et à la réhydratation des sols, pendant la période du 1er Juillet 2017 au 30 Septembre 2017.

Monsieur K. a déclaré le sinistre à son assureur la Maif et un expert de compagnie a été désigné pour réaliser les opérations d’expertises.

Le 25 Avril 2019, une réunion s’est tenue sur les lieux et une note expertale a été établi en date du 27 Avril 2019. Des travaux d’urgence de blindage et d’étaiement des murs de façade de la maison et de la terrasse ont été préconisés, à la charge de Monsieur K., et l’évacuation et le relogement provisoire des occupants.
La Mairie, a pris un arrêté de péril immédiat concernant l’escalier communal situé à proximité de la maison, en condamnant son accès.

L’expert de compagnie évoque dans un 1er temps, une construction anarchique et très hétéroclite avec une mauvaise mise œuvre des éléments structurels. Ces notions sont seraient la cause du flambage du mur de soutènement accentuées par des pressions hydrostatiques occasionnées sur le mur de la terrasse non couverte.

Il conclue que : « L’ensemble de la maison et mur de soutènement de la terrasse extérieur menacent ruine »

 

Le 18 Juin 2019, il dépose son rapport définitif en concluant que les désordres ne sont pas imputables à la sècheresse et qu’il s’agit principalement d’un défaut de conception et de mise en œuvre de matériaux hétéroclite mal maitrisé.
Le 24 Juillet 2019, la Maif prend position par courrier et oppose un refus de garantie, en invoquant la date d’apparition des désordres, date antérieure à la période retenue par l’arrêté. La Maif évoque aussi le défaut de conception et le mode constructif utilisé ainsi que l’absence de drainage et la présence de végétation sur les murs.

C’est dans ces circonstances que Monsieur K. nous a sollicité et confié une mission d’expertise en fissures et de conseil.

Constations de notre expert fissures et sécheresse

Lors de notre visite sur les lieux, en présence de Mr K., nous avons relevé et apprécié l’ensemble des désordres.

  • Sur la façade arrière et latérale du bâtiment, au niveau des murs soutenant la terrasse, nous avons relevé un blindage qui a fait l’objet de mesures d’urgence citées précédemment.
  • Concernant les désordres, il s’agit principalement de désordres évolutifs de type fissurations, traversantes pour certaines, à l’extérieur et à l’intérieur du bâtiment. Le mur de soutènement de la terrasse présente un flambage important.
désordres évolutifs de type fissurations, traversantes

désordres évolutifs de type fissurations, traversantes

Analyses et préconisations à la suite des fissures de la maison

Suite au relevé de l’ensemble des désordres, nous pouvons qualifier ces derniers de nature structurelle, remettant en cause la solidité de l’ouvrage et pouvant entrainer des risques pour les occupants, si les travaux définitifs ne sont pas réalisés rapidement.

Le blindage a été posé dans le cadre de mesure conservatoire afin d’éviter l’aggravation des désordres. La responsabilité de Monsieur K. peut être engagée si des dommages matériels ou corporels viennent à être subis par les constructions avoisinantes ou par les occupants de la maison et/ou les passants.

  • Concernant la conception et construction hiérarchique du corps principale de la maison, nous rappelons que celle-ci date du XIXe siècle et aucun désordre n’a été signalé avant ceux faisant l’objet du présent rapport.
  • Il en est de même pour l’extension et la terrasse avec une gestion et un écoulement des eaux de ruissellement puis des eaux pluviales inchangés par rapport à ceux observés le jour de la réunion d’expertise.
  • La végétation est plus ou moins présente sur les murs en fonction des différentes saisons puis absente en période de sècheresse.
  • Les 1er désordres, soit une fissure sans gravité particulière au niveau des joints du mur de soutènement, présente depuis la date d’achat, soit 1987, ont font l’objet d’un devis. En Juillet 2016, ce professionnel du bâtiment a jugée nécessaire de chiffrer uniquement des travaux d’entretient, soit  la reprise des têtes de murs et le remplissage des joints avec du mortier. L’évolution de la fissure a été très lente et ne présentait pas de caractère d’urgence.

Ces désordres se sont fortement aggravés lors de période de sècheresse de l’été 2017 et d’autres nouveaux désordres similaires sont apparues, d’où la déclaration de Monsieur K., auprès de la Maif, avec une date de sinistre du 25 Septembre 2017.
Le diagnostic pertinent de la société évoque le lien de causalité entre la sècheresse et cette évolution.

Nous rappelons que la période retenu par l’arrêté du 27 Juin 2018, est du 1er Juillet au 30 Septembre 2017.

L’évolution de la fissuration des joints du mur de soutènement s’est transformée en désordres structurels et l’apparition de nouveaux désordres structurels, remettent en cause la solidité des ouvrages public et privé avoisinant. Cependant l’effet domino reste à démontrer.

 

Recours à effectuer par notre client à la suite de notre contre-expertise

A la suite de l’ensemble des éléments évoqué, il est difficile d’en déduire que les désordres ne sont pas imputables à la sècheresse.

Il convient à l’assureur de Monsieur K., la Maif, de revoir sa position et de reprendre les opérations d’expertises en organisant des investigations complémentaires, notamment la réalisation d’une étude de géotechnique, dans les plus brefs délais, au vu des risques qu’encourent les occupants.

Nous préconisons la réalisation d’une étude géotechnique de type G5, étude sur un ouvrage sinistré, afin de mettre en évidence la nature du sol par des sondages et étudier sa résistance par des essais pénnométriques.

L’ensemble de ces travaux doivent faire l’objet d’études par des bureaux spécialisés et de devis par des entreprises qualifiées.

Omega Expert Aucun commentaire

Comment réaliser une expertise sécheresse et fissures ?

Vous avez réalisé une déclaration de sinistre auprès de votre assurance à la suite d’un sinistre sécheresse et fissure ?
Cette dernière a mandaté un expert d’assurance pour constater et évaluer les dommages subis et son rapport ne vous satisfait pas ? Alors, si vous vous sentez lésé par sa proposition d’indemnisation, vous avez la possibilité de recourir à l’expertise sécheresse. Cela consiste à faire appel à un expert d’assuré qui réalisera un rapport contradictoire. Vous êtes confronté à cette situation ? Découvrez comment mettre en œuvre une expertise sécheresse et fissures.

Dans quel contexte recourir à l’expertise sécheresse ?

La sécheresse fait partie des garanties couvertes par l’assurance habitation. Elle est considérée comme une des catastrophes naturelles les plus fréquentes. Ce sinistre peut survenir dans le cas de mouvements différentiels du sol au niveau des fondations. Il en résulte que des fissures se forment au niveau du mur, suivant un schéma en diagonale, du bas vers le haut ou suivant les joints de maçonnerie.

Les dégâts causés par la sécheresse peuvent faire l’objet d’une indemnisation par l’assureur à condition que le décret de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle pris par les autorités soit inséré au Journal officiel.

Pour mettre en œuvre la garantie catastrophe naturelle insérée dans votre contrat d’assurance habitation, vous devez faire une déclaration auprès de votre assureur dans les 10 jours après la parution du décret au Journal officiel.

Pour chiffrer le montant de votre indemnisation, votre assurance peut être amenée à mandater un expert, appelé « expert d’assurance ». En théorie, ce dernier devrait travailler en toute indépendance. Il devrait constater les dégâts et évaluer leur montant d’une manière objective, sans se soumettre à la pression de son assureur mandant. Or, en réalité, la plupart des experts d’assurance tendent à défendre l’intérêt de la compagnie qu’ils représentent. Le souci est que les organismes d’assurance ne cherchent qu’à réduire au maximum les dépenses liées à l’indemnisation.

Si vous trouvez que la proposition d’indemnisation établie par l’expert d’assurance n’est pas assez juste face aux dommages que vous avez subis, vous pouvez demander une expertise sécheresse et fissures.

Comment mettre en œuvre une expertise sécheresse et fissures ?

Vous n’êtes pas forcément obligé d’accepter le rapport d’expertise et l’offre d’indemnisation de votre assureur. Vous êtes en droit de réclamer une contre-expertise sécheresse et fissures afin d’obtenir une indemnisation plus juste. Surtout avec la mise en place de la loi Asap.

Alors, comment procéder pour mettre en œuvre une expertise sécheresse et fissures ? Il existe quelques étapes à suivre :

  • Vous devez notifier à votre organisme d’assurance votre intention de recourir à un expert d’assuré par l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception ;
  • Par la suite, vous devez trouver un contre-expert sécheresse et fissures pour estimer vos préjudices et le mandater. C’est pour cette raison qu’on l’appelle « expert d’assuré » ;
  • Vous devez mettre entre les mains de l’expert d’assuré sécheresse toutes les informations dont vous disposez afin qu’il puisse rédiger convenablement son rapport.

Après cela, vous n’avez qu’à attendre que le rapport soit entièrement établi. Celui-ci vous permettra de connaître si vous avez raison de rejeter l’expertise de l’assureur ou non. Dans tous les cas, les dépenses liées à la réalisation de la contre-expertise sécheresse et fissures restent à votre charge, y compris les honoraires de l’expert d’assuré.

Elles peuvent cependant être prises en charge partiellement ou totalement par votre assureur si votre contrat d’assurance inclut la garantie honoraires d’expert.

Quelles sont les missions d’un expert d’assuré ?

L’expert d’assuré spécialisé en sécheresse et fissures est un professionnel du bâtiment. Au sein de notre cabinet Omega Expert expert en bâtiment, nous disposons d’une équipe constituée d’architectes et de géotechniciens.

Dans le cadre d’une contre-expertise sécheresse, les missions d’un expert d’assuré sont diversifiées :

  • Vous épauler dans toutes vos démarches de demande de juste indemnisation ;
  • Réaliser une inspection technique minutieuse des dommages subis par l’habitation : dans ce cas de figure, l’expert d’assuré analyse si les dégâts sont d’ordre structurel, s’ils sont provoqués par les phénomènes de tassement différentiel et si la sécheresse constitue leur principal facteur.

Grâce à ses compétences et à son expertise, le contre-expert spécialisé en catastrophe naturelle sécheresse est en mesure d’examiner minutieusement les fissurations sur la maison afin d’en déduire les origines et les causes. En tant que géotechnicien, il saura également analyser le sol et fixer les indicateurs prépondérants. Il ne se contente pas de constater les dommages sur le bâti. Il les évalue également afin de déterminer le montant réel de votre indemnisation et de contredire le rapport de l’expert d’assureur.

À la fin de son intervention, l’expert d’assuré établit un rapport qui contient :

  • Un document qui constate l’existence ou non de la déclaration de la région en état de sécheresse ;
  • Les circonstances de la sécheresse ;
  • La liste des biens détériorés et leur état ;
  • L’estimation de la valeur des biens endommagés ;
  • Les éventuelles mesures conservatoires ;
  • Les moyens de restauration.

Quels avantages de recourir à l’expertise sécheresse ?

Si vous trouvez que vos dommages sont mal évalués par l’expert d’assureur et si l’offre d’indemnisation est trop basse, l’intervention d’un contre-expert vous permet d’avoir un argument de poids pour réfuter le rapport d’assureur et pour obtenir une juste indemnisation.

Notre expert d’assuré agit comme le défenseur de vos droits.

Il vous représente auprès de votre assurance afin que tous les dommages que vous avez subis soient pris en compte dans l’offre d’indemnisation, conformément aux clauses du contrat d’assurance habitation.

Pourquoi bien choisir son expert d’assuré dans le cadre d’un sinistre sécheresse ?

Vous avez du mal à choisir votre expert d’assuré spécialisé en sécheresse et fissures ? Alors, nous vous conseillons de prendre en compte les points suivants :

  • Ses compétences : seule l’intervention d’un contre-expert spécialisé en sécheresse et fissures vous permet de bénéficier d’une analyse plus complète de tous vos dommages. Optez pour un cabinet constitué de géotechniciens et d’architectes ;
  • La proximité géographique : assurez-vous que le cabinet dispose d’un cabinet situé près de chez vous pour éviter les frais de déplacement trop élevés ;
  • La disponibilité : l’expert d’assuré sécheresse et fissures doit être disponible 7j/7 sur sa ligne téléphonique et sur les autres canaux de communication qu’il propose.
Omega Expert Aucun commentaire

Expertise et missions de diagnostic des désordres Catastrophe naturelle et Sécheresse à 77124 CRÉGY-LÈS-MEAUX

Notre cabinet d’ingénierie et expertise fissures intervient  afin de réaliser les missions de diagnostic des désordres, définir leurs causes, réaliser la conception et le chiffrage des travaux nécessaires à la réparation des désordres garantis.
Notre intervention se fait dans le cadre d’un sinistre CAT.NAT./SECHERESSE à 77124 CRÉGY-LÈS-MEAUX.

Détection des désordres dans l’habitation

Les dommages constatés concernent des fissurations aux murs porteurs en façade avant et arrière. Nous avons constaté également affaissement légèrement du dallage à l’angle façade arrière/garage. Toutefois celui-ci est éventuellement lié au mauvais compactage du sol sous dallage.

Fissures en façade arrière

Fissures en façade arrière

Etude du sol

Nous avons organisé une étude de sol qui a été réalisée par la société D. comprenant :

  • Trois sondages au pénétromètre dynamique ;
  • Un sondage destructif avec des essais pressiométrique jusqu’au -10m / TN
  • Une fouille de reconnaissance des fondations ;
  • Limite d’Atterberg ;
  • Profil hydrique ;
  • Granulométrie du sol.

Plan d’implantation des sondages réalisés

Les principaux résultats de cette étude sont les suivants :

  • La fouille F1 a mis en évidence qu’il n’existe pas vraiment de semelle filante sous le mur de soubassement. Si oui, celle-ci n’a pas de débord par rapport le mur.
  • Le sol sous fondation est du type limon argilo-marneuse. L’échantillon de sols analysé (prélevé à 2 m de profondeur au droit du sondage SP1) est classé dans les argiles moyennement plastiques (classification GTR92 : A3 ) et donc moyennement sensibles aux variations hydriques. Il était moyennement consistant (Ic = 0,9) lors de la reconnaissance.
  • La portance du sol sous fondation est très faible avec la valeur (Pl* = 0,4 MPa ; Em = 6 MPa). Les sondages pénétrométriques Pd1 à Pd3 confirment les essais pressiométriques, à savoir un terrain décomprimé jusqu’à 5 m de profondeur.
Schéma de la fouille

Schéma de la fouille

Analyse des désordres et expetise

Nous avons analysé les désordres et leur aggravation en relation avec :

  • Les données du site ;
  • Les caractéristiques du sol ;
  • Les caractéristiques des fondations ;
  • Les caractéristiques de la superstructure ;
  • Les facteurs aggravants.

En analysant des photos prises lors la construction de la maison, nous avons constaté qu’il n’existe pas des chainages verticaux.

Nous estimons que les principales causes des désordres sont les suivants :

  • Le système fondatif de la maison n’est pas adapté à la nature du sol qui est non seulement sensible aux variations de la teneur en eau mais aussi de faible capacité de portance.
  • L’absence des chainages verticaux est un facteur aggravant

Solutions de réparation

Dans le cadre de notre mission, nous avons recherché les solutions techniquement et financièrement les plus adaptées. La faisabilité des solutions suivantes a été étudiée :

  • Renforcement de la superstructure ;
  • Réparation des fissures et revêtement plastique ;
  • Injection de sol par résine expansive ;
  • Reprise en sous-œuvre longrine de rigidification ;

Nous préconisons d’une période d’observation de 6 mois après des travaux de reprise en sous-œuvre, dans le cas d’évolution des désordres, nous préconisons de réaliser des travaux d’injection sous longrines des murs de façades et pignons.

Omega Expert Aucun commentaire

Expertise fissures dans une habitation

Tout d’abord, nous devons être conscients de certains concepts liés à ce problème. Les fissures et les fêlures redoutées peuvent apparaître à tout moment et en tout lieu : dans les façades, les escaliers, les cloisons, les murs extérieurs, etc., et avec différentes orientations : verticale, horizontale, diagonale, parallèle, etc.

Leurs causes sont diverses et, en général, elles peuvent apparaître en raison de la dilatation, de l’humidité, de la mauvaise qualité des matériaux, de l’application inadéquate des revêtements, des erreurs qui peuvent être commises tant dans le projet que dans son exécution. Dans tous les cas, l’apparition de fissures ou de crevasses est l’indice d’une anomalie et il faut être un expert pour les identifier correctement, savoir quel type de problème elles impliquent et quelles mesures il faut prendre pour les résoudre.

Les cas de sinistres fissures dans une habitation sont fréquents et malheureusement, les victimes ont, la plupart du temps, du mal à obtenir de leur assurance le bon montant d’indemnisation qui leur revient de droit. C’est dans ce registre que notre cabinet d’expertise fissures Oméga Expert intervient pour défendre les intérêts du sinistré.

Reconnaître une fissure dans un bâtiment

Une fissure peut être plus ou moins grave. Il s’agit d’une ouverture profonde qui apparaît dans un mur et qui traverse toute son épaisseur. Outre les causes mentionnées ci-dessus, elle peut également être provoquée par des vibrations du sol ou des mouvements de terre.

Les fissures qui devraient nous préoccuper le plus, et qui nous obligeraient à prendre des mesures rapidement, sont celles qui se croisent, celles dans lesquelles on peut insérer un crayon, celles qui traversent complètement le mur et celles qui ont une orientation diagonale par rapport au sol et qui ont la forme d’un escalier.

Dans tous les cas, déterminer l’importance ou le danger d’une fissure n’est pas à la portée de tous. Pour cette raison, il est conseillé, tant pour le diagnostic que pour le traitement, de consulter nos experts en bâtiment et fissures , car il est nécessaire de prendre en compte les mesures de calibrage, de dilatation, les poids des structures et des autres composants du bâtiment, afin de déterminer l’étendue du problème et d’adopter les mesures appropriées pour le résoudre.

Que faire en cas de fissures dans le mur ?

Si le logement fait partie d’un immeuble, il est conseillé de contacter le syndic et les voisins les plus proches pour vérifier s’il s’agit d’un cas isolé ou si, au contraire, cela se produit également dans d’autres logements.

Parfois, la nervosité provoquée par l’apparition de fissures dans le mur entraîne des erreurs. L’une d’elles, très courante, consiste à essayer de les recouvrir ou de les réparer avec une sorte de plâtre, d’enduit ou de mastic. Cela ne doit pas être fait, car nuit à l’examen et à l’évaluation ultérieure par un expert. Il est préférable de ne pas les toucher.

Ce que l’on peut faire, c’est observer leur formation et leur évolution. Par exemple, son tracé, s’il est diagonal, vertical ou horizontal ; son dessin, s’il s’agit d’une ligne continue ou décalée et s’il s’agit d’une seule ligne ou de plusieurs, plus ou moins parallèles ; si ses extrémités sont visibles et semblent récentes ; si ses bords sont bien définis ou usés ; si son intérieur est propre ou s’il y a des matériaux désagrégés et de la saleté.

Cette observation ne doit pas se limiter à un simple regard. Elle implique la réalisation d’une série d’opérations pour une meilleure analyse du problème. La solution pour en avoir le cœur net est de joindre un cabinet d’expertise fissures habitation.

L’intervention de l’assurance en cas de fissures dans une habitation

Dans la majorité des cas, l’assurance  habitation avec la garantie catastrophe naturelle s’occupe de la réparation des fissures dans votre maison lorsque les causes sont stipulées dans le contrat. Ce sont le plus souvent, les fissures provoquées par une sécheresse ou d’autres catastrophes naturelles confirmées par un décret ministériel.

Si après l’expertise fissures habitation par l’un  de nos experts, vous avez pu confirmer que les fissures apparues sur vos murs et plafonds surviennent suite à une catastrophe naturelle, vous devez immédiatement notifier le sinistre à votre compagnie d’assurance. Votre démarche doit commencer par l’envoi d’une lettre de déclaration d’une fissure sur le logement. Cette lettre de déclaration et obligatoire pour les autres démarches à suivre.

Après avoir notifié l’assurance, cette dernière va alors mandater un expert d’assurance qui va effectuer son expertise à la demande de votre assureur. C’est à partir des résultats de cette expertise que l’assurance va définir le montant de votre indemnisation pour procéder aux différentes réparations.

Les rôles d’un contre-expert fissures habitation

Oméga Expert est un cabinet d’expertise qui dispose des connaissances techniques ainsi que de l’expérience nécessaire pour composer un dossier très solide afin de défendre le sinistré qui lui confie son dossier de dédommagement. En effet, il ne suffit pas d’avoir les connaissances techniques pour réussir cette intervention, mais surtout d’avoir de l’expérience du terrain. Il s’agit du combo parfait pour pouvoir défendre efficacement les intérêts du client auprès de son assureur.

Pourquoi défendre les intérêts de la victime ?

Il n’est pas rare que malgré la sortie d’un arrêté interministériel de la déclaration d’un sinistre, l’assurance refuse de prendre en charge les dégâts causés par une sécheresse sur un logement, par exemple. Le rôle du cabinet d’expertise est alors de convaincre l’assurance et d’apporter les négociations nécessaires pour ce faire.

D’autre part, notre cabinet peut également offrir son service de contre-expertise. Cela est nécessaire lorsque la victime et son assurance ne parviennent pas à trouver un terrain d’entente sur le montant de l’indemnisation. Une telle situation se présente le plus souvent lorsque l’étendue des dégâts est importante.

Notre cabinet de contre-expertise intervient alors par étape. La première réside dans le fait de procéder à une contre-expertise du rapport établi par l’expert d’assurance. Il se concentre ensuite sur les clauses du contrat d’assurance du sinistré pour monter un dossier solide. De nombreuses victimes n’ont pas hésité à nous confier une expertise ou une contre-expertise fissures afin de résoudre leur problème et obtenir gain de cause.

Omega Expert Aucun commentaire

Diagnostic des réseaux humides dans le cadre d’une catastrophe naturelle sécheresse à Caen

Notre cabinet d’expertise en catastrophe naturelle a été contacté par Mr T à Caen pour un diagnostic des eaux de ses réseaux et l’étanchéité des écoulements.

Nous avons effectué une mesure débitmétrique au compteur d’eau potable : aucune consommation n’est mesurée sur 10 minutes.

Le réseau d’eau portable

Nous avons réalisé un essai de pression d’épreuve en deux phases :

  • Réseau interne vanne d’arrêt de la maison fermée : essai conforme – aucune baisse de pression n’est mesurée sur 10 minutes.
  • Réseau interne + externe (vanne du compteur fermée, vanne d’arrêt de la maison ouverte) : essai conforme – aucune baisse de pression n’est mesurée sur 10  minutes.

Ces investigations nous ont permis de mettre en évidence l’absence de fuite sur le réseau d’eau potable.

Essais écoulement en eaux usées et eaux vannes

Les rejets d’eau colorée réalisés depuis l’habitation démontrent un écoulement normal et la continuité des effluents jusqu’au regard de visite RVEU/EV situé sur la rue.

Essais COPREC des canalisations

Un essai COPREC (consistant à mettre en charge volontairement les réseaux d’évacuation pour permettre de contrôler leur étanchéité), conforme a été réalisé sur la canalisation allant de RVEU/EV aux points d’eaux de l’habitation.

Essais écoulement en eaux pluviales

Les rejets d’eau colorée réalisés depuis la descente EP et les regards EP démontrent un écoulement normal et la continuité des effluents jusqu’à l’exutoire E1 situé sur la rue.

Essais écoulement en eaux pluviales

Essais écoulement en eaux pluviales

Aucune montée en charge n’a été observé dans les regards lors de notre essai. Après vérification du niveau par l’introduction d’une caméra nous avons observé que le niveau d’eau se stabilise à proximité.

Inspections télévisuelles

Les inspections télévisuelles réalisées, depuis les différents regards ont mis en évidence :

  • Aucun défaut structurel observé.
  • L’inspection a été réalisé avec l’obturateur dans l’exutoire E1 permettant d’observer où le niveau d’eau se stabilise.

Contrôle des réseaux de drainage

Nous constatons la présence d’un drain de type « autoroutier ». Un essai COPREC consistant à mettre en charge volontairement les réseaux d’évacuation pour permettre de contrôler leur étanchéité), conforme a été réalisé sur la canalisation allant de l’exutoire E2 au regard RVD.

Contrôle des réseaux de drainage

Contrôle des réseaux de drainage

Nous effectuons un contrôle visuel du pourtour de la maison. Une désolidarisation est constatée sur environ 5 mètres entre le pied de mur de la façade nord et la terrasse.

Schéma de principe pour une expertise catastrophe naturelle

Schéma de principe pour une expertise catastrophe naturelle

Résultats des investigations de notre expert

L’ensemble des investigations de notre cabinet d’expert en catastrophe naturelle sécheresse nous ont permis de mettre en évidence :

  • Réseaux sous pression : bonne étanchéité du réseau eau potable.
  • Réseaux eaux usées : Suite à des essais d’écoulement dans les réseaux d’eaux usées et eaux vannes, nous avons pu réaliser
    un schéma de fonctionnement du réseau.
  • Réseau eaux pluviales : Suite à des essais d’écoulement dans les réseaux eaux pluviales, nous avons pu réaliser un schéma de
    fonctionnement du réseau : les écoulements se font correctement jusqu’à un exutoire E1.

Résultats des essais Coprec des canalisations et des regards

Suite aux essais COPREC sur les canalisations et les regards, nous avons identifiés que :

  1. L’essai COPREC sur les canalisations entre l’exutoire Eˠ et le regard RVEPˠ n’est pas conforme.
  2. Après mise en charge du réseau, nous avons observé l’absence de montée en charge dans les regards RVEP1, RVEP2 et RVEP3.
  3. Un écoulement d’eau anormal a été observé dans le regard de drainage RVD

En conclusion un défaut d’étanchéité est localisé autour du réseau PVC desservant les eaux pluviales de la grille de sol. Nous avons observé des fissures et des écarts entre les terrasses et la façade.

Omega Expert Aucun commentaire

Rapport d’expertise cat nat sécheresse à Sucy en Brie 94370

D’après les dires de notre client, les fissures sont apparues en octobre 2018. Cette période correspond à la période par arrêté de catastrophe naturelle sècheresse faisant l’objet de ce dossier

Aucun élément nous permet d’aller à l’encontre des dires de l’assuré, nous donnons pour ce point un avis favorable à l’éventuelle mobilisation de la garantie sécheresse.

Relevé des désordres par notre expert en cat. nat. sécheresse

Maison individuelle construite sur un terrain d’assise en remblais avec un aléa de retrait de gonflement déclaré en fort.
La végétation d’ornement a une influence négligeable autour de la maison et la collecte d’eau pluviale et rejeter dans une gouttière à proximité de la maison.

Face sud de la maison

Présence de fissures horizontales d’ouverture inférieure à 1mm sur la droite de la porte fenêtre droite en façade sud du pavillon.

Façade Sud Expertise cat. nat. sécheresse

Façade Sud Expertise cat. nat. sécheresse

Face nord

Fissure horizontale d’ouverture inférieure à 1mm sur la gauche de la porte fenêtre en façade Nord

Façade Nord Expertise cat. nat. sécheresse

Façade Nord Expertise cat. nat. sécheresse

Sous-sol

Fissures diverses d’ouvertures allant jusqu’à 1,5mm sur la dalle béton (radier) au sous-sol du pavillon.

Sous sol de Expertise cat. nat. sécheresse

Sous sol de Expertise cat. nat. sécheresse

 

Avis de notre cabinet d’expertise sur les désordres

Notre expert cat.nat conclut qu’il s’agit d’anciennes fissures remontant à plusieurs années et ayant déjà fait l’objet d’un traitement superficiel. Le désordre est sans lien avec l’arrêté de catastrophe naturelle objet du présent dossier.

Au niveau des sous-sol, les désordres ne sont pas consécutifs à un tassement différentiel des ouvrages fondateurs.

Le sous-sol étant à une profondeur supérieur à 2,5 mètres , la teneur en eau sous le radier doit rester constante et ne permet donc pas une dessication du sol argileux.

L’apparition des fissures ne peut pas être consécutive à un retrait des gonflements des argiles.

La présence d’une source et/ou d’un mauvais ferraillage peuvent expliquer les fissures de la fatigues qui apparaissent sur le dalle béton.

Conclusion

La sécheresse ne jouant aucun rôle dans l’existence des désordres, nous donnons un avis défavorable à la mobilisation de la garantie sécheresse et nous invitons à donner sans suite le dossier de nos clients.

 

 

 

Omega Expert Aucun commentaire

Rapport d’expertise cat nat sécheresse à Montlhery 91310

Notre cabinet est missionné pour une expertise cat nat sécheresse dans une maison d’habitation sur plusieurs niveaux sur terrain en forte pente avec véranda et piscine.

Type et nature des fondations de l’habitation

Infrastructure : type de fondations non précisé : semelles isolées a priori, vraisemblablement avec redans vu la pente du terrain, sous toutes réserves – plancher R-d-C en poutrelles et hourdis sur vide sanitaire

Structure : plancher en bois – façades, pignons et refends en maçonneries d’agglomérés-ciment

Clos et couvert : charpente traditionnelle, couverture en tuiles principalement et toiture, terrasse sur une partie, menuiseries extérieures en bois

Second oeuvre : plafonds en éléments de terre cuite, cloisons et contre cloisons en briques plâtrières, carrelage scellé ou collé

Description de l’environnement

Terrain en forte pente dans la direction nord-sud, arbres de grande hauteur assez proches. Pas d’anomalie mise en évidence
mais examen non exhaustif.

Au sens de la carte aléa retrait / gonflement des argiles, le secteur se situe en zone d’aléa moyen.

Sinistres déjà déclarées par la commune

 

Arrêté Catastrophes naturelles faisant l’objet de la présente déclaration
date de publication au Journal Officiel : 16/07/2019
Période visée par l’Arrêté 01/07/2018 – 31/12/2018
Date de la déclaration à l’Assureur Septembre 2019
Les désordres dont l’indemnisation est demandée ont-ils fait
l’objet d’autres déclarations de sinistres ?
Non
Ce sinistre est-il susceptible de faire l’objet d’une déclaration de
sinistre à un autre Assureur ?
Non

Description du sinistre

Nombreuses fissures sur le muret à l’entrée ; nous notons la présence de traces de calcite significatives sur plusieurs d’entre elles qui caractérisent leur ancienneté. Espace entre les murets (intérieur / extérieur).

Liste de tous les désordres constatés par notre expertise en sécheresse :

  1. écartement murets perpendiculaires entrée
  2. fissure verticale sur muret en retour près boîte à lettres
  3. fissures en zone courante sur allée dans pente vers maison
  4. fissures et décalage sur allée vers maison en partie haute
  5. cassure d’une marche d’escalier en béton
  6. fissures sur muret de soutènement
  7. fissure verticale entre salle de bains et cuisine
  8. Fissures à gauche de la porte d’entrée, en particulier en haut (mesurées entre 2 et 3 mm) avec retour en tableau
  9. Fissures à gauche de la fenêtre et à droite en tableau
  10. fissures façade nord maison
  11. fissure verticale annexe
  12. fissure verticale annexe sous fenêtre
  13. fissure dallage brut dans annexe ouest
  14. fissures d’acrotères
  15. fissures dallage terrasse
  16. fissure verticale en surface courante
  17. fissure verticale en allège
  18. fissure sur conduit de cheminée
  19. fissure sur avances chambre
  20. fissures cueillie et angle vertical cuisine
  21. fissures cueillie et angle vertical cheminée cuisine
  22. nombreuses microfissures et fissures dans la maison au rez-de-chaussée et à l’étage

 

Cat nat à Montlhery 91310

Cat nat à Montlhery 91310

Annexes sur les fissures verticales

Cat nat à Montlhery 91310

Avis de notre expert : classification du sinistre suivant les désordres constatés

Le sinistre doit être classé dans l’une des quatre catégories définies ci-après :

1 L’immeuble présente des dommages pour lesquels la sécheresse visée par l’arrêté ne revêt pas un caractère déterminant
2 L’immeuble présente des dommages caractéristiques des effets de la sécheresse mais leur réparation ne nécessite pas de réaliser des reprises en sous-œuvre, ni une étude de sol
3 L’immeuble présente des dommages dont la cause n’est pas nécessairement imputable aux effets de la sécheresse : réalisation d’une étude de sol
4 L’immeuble présente des dommages dus à la sécheresse visée par l’arrêté et nécessitant inévitablement une reprise en sous-œuvre

Il est prématuré de préciser le classement du sinistre dont nous pensons, en l’état et sous réserve de ce qui suit, qu’il sera en catégorie 1.
Nous posons toutefois des réserves ponctuelles par rapport aux désordres 8 – 9 – 23 selon explications suivantes, raison pour laquelle nous considérons qu’il y a lieu de mettre l’ouvrage en observation sur une période d’abord de 6 mois éventuellement renouvelable avant de statuer.
En cas d’évolution, la classification serait susceptible d’être reconsidérée et des investigations complémentaires seraient à envisager (étude géotechniques type G5) pour préciser les causes, ce qui est pour l’instant prématuré.

Motivation de la classification retenue et explication des désordres

Nous retenons cette classification au vue des éléments récoltés sur le terrain et des désordres constatés :

  • Les fissures sont anciennes vu les traces de calcite et, par ailleurs, ne caractérisent pas des mouvements de sol.3
  • Il ne s’agit pas d’une fissure mais d’une dilatation entre ouvrages ; le désordre est par ailleurs déjà visible sur GOOGLE MAPS en 2008.
  • Cette fissure caractérise une dilatation entre deux éléments non liés structurellement.
  • Ces fissures affectent des éléments très élancés et donc soumises aux phénomènes de retrait dilatation qui les expliquent.
  • L’affaissement du haut de la partie en pente, qui traduit bien un tassement local, ne caractérise pas pour autant un effet anormal dû à la sécheresse mais relève principalement du mode constructif ; il s’agit d’un décalage différentiel entre deux plateformes en béton non liaisonnées dans des plans d’inclinaison différents (un en forte pente et l’autre à peu-près horizontal), ce qui a pu être aggravé par la présence de racines proches.
  • Ce désordre peut s’expliquer par un tassement local de la forme sous un ouvrage non fondé en profondeur ou le mode constructif (défaut d’armatures notamment).
  • Le muret a une fonction de soutènement : il est soumis aux poussées hydrauliques d’un terrain par ailleurs en forte pente ; il est construit de façon hétérogène avec une base en blocs de ciment, apparemment sans chaînages (sous toutes réserves) et aucun exutoire n’est visible (barbacanes) ; nous n’avons pas d’informations sur la nature des fondations. Le désordre résulte de la poussée des terres et du mode constructif
  • Cette fissure se situe au niveau d’une liaison entre deux parties structurelles et résulte d’un mouvement de tassement différentiel à notre avis ancien mais il convient néanmoins de s’en assurer ; en effet, il est prématuré d’exclure un effet de bascule lié à un tassement du sol d’assise, sans préjuger ni des causes ni de l’ancienneté.
  • Cette fissuration paraît ancienne mais est à mettre en observation par principe de précaution ; elle peut résulter d’un tassement du sol d’assise (sans préjuger ni des causes ni de l’ancienneté) ou d’un effet d’entraînement en lien avec le désordre 8.

 

En conclusion : nous proposons de mettre l’ouvrage en observation jusqu’à août-septembre dans un premier temps comme expliqué précédemment.

Omega Expert Aucun commentaire

Expertise catastrophe naturelle sécheresse et fissures

La sécheresse est un fléau qui frappe de plus en plus la planète. Notons que les épisodes à répétitions et prolongés des périodes de sécheresse occasionnent des dégâts plus ou moins importants sur les maisons et les constructions.
Ces périodes de sécheresse provoquent en effet, des fissures, des lézardes, voire des affaissements de la fondation d’une maison. Si on n’est pas professionnel, on peut avoir du mal à identifier un dommage relatif à une sécheresse. Que l’on se rassure, il existe plusieurs indices à prendre en compte pour définir si oui ou non, il s’agit d’une fissure résultant de la sécheresse. Après une expertise cat-nat, le sinistré obtient une indemnisation de la part de son assureur.

Les causes de la sécheresse

La France a connu plusieurs épisodes de sécheresse et certaines ont vraiment marqué le pays. C’est notamment le cas en 1920, 1946, 1996, 2011, et plus récemment, en 2019. Ce dernier épisode a été particulièrement violent et a touché plusieurs départements français. De plus, la sécheresse de 2019 a duré plusieurs mois.

L’expertise cat-nat réalisée par les experts dans le domaine recense deux facteurs qui causent ce type de catastrophe naturelle. La première cause est bien évidemment le manque d’eau causé par l’insuffisance des pluies et précipitations au printemps. Cette insuffisance de pluies entraîne une baisse du niveau de la nappe phréatique. Ensuite, la sécheresse se déclenche lorsqu’on connaît une forte augmentation des températures qui peut par exemple se traduire par une canicule. Ce phénomène est souvent observé en été. L’eau dans le sol s’évapore alors et laisse tranquillement l’état de sécheresse s’installer.

Les conséquences de la sécheresse

L’état de sécheresse laisse des conséquences désastreuses sur tous les plans. Il impacte par exemple sur les productions agricoles et certaines activités humaines. D’autre part, ce fléau est l’une des causes du déclenchement des feux de brousse sans parler de l’insuffisance de la production d’électricité.

Pour le cas qui nous concerne ici, la sécheresse cause des dégâts sur nos constructions. Si le propriétaire ne prend pas rapidement les dispositions nécessaires, la sécheresse peut provoquer des effondrements de maisons et bâtiments. Il ne faut surtout pas oublier d’effectuer une expertise avec un professionnel si on est concerné.

Les maisons individuelles sont les plus sensibles à la sécheresse qui se manifeste par un affaissement irrégulier du sol. Aussi, l’on remarque l’apparition de crevasses et de fissures sur les murs. Si les maisons individuelles sont les premières victimes, c’est qu’elles ont une fondation très peu profonde contrairement aux immeubles.

Ensuite, la sécheresse déforme le sol et cela provoque des tassements qui perturbent les fondations de nos maisons. Il en est de même pour le phénomène retrait-gonflement qui survient lorsque le sol se rétracte en période de sécheresse et gonfle à nouveau lorsque les pluies reprennent. Et c’est avec ce cycle retrait-gonflement que les dommages surviennent sur les constructions. Ces maisons individuelles ont également une structure légère.

D’autres facteurs favorisent les dégâts causés par la sécheresse sur les constructions. Il s’agit entre autres :

  • Du fait que la construction soit de plain-pied.
  • D’un problème au niveau des canaux d’évacuation des eaux de pluie et des eaux domestiques.
  • Des racines d’arbres à proximité de la fondation. Ces racines vont venir absorber toute l’eau du sol et avec les épisodes de sécheresse, les dégâts sont plus importants.
  • D’une construction en pente.
  • D’une anomalie dans la construction du bâtiment.

Garantie et sinistre sécheresse

Quand nous souscrivons à une assurance habitation, le contrat nous propose plusieurs garanties, dont la garantie catastrophe naturelle. Cette garantie est le plus souvent une extension de garantie dans les assurances multirisques habitations. Elle prend en charge les dommages causés par une sécheresse et la couverture est limitée aux résidences principales.

À la découverte de fissures dans notre habitation, nous avons le droit de demander une indemnisation de l’appart de notre compagnie d’assurance. Dans la majorité des cas, l’indemnisation concerne plusieurs éléments comme les dégâts matériels reliés directement à la construction. La garantie couvre également les dépenses relatives aux études géotechniques et la remise en état des fondations.

Différentes conditions à remplir pour obtenir une indemnisation

Plusieurs conditions sont à remplir avant de pouvoir prétendre à une indemnisation pour catastrophe naturelle sécheresse et fissures. Ces conditions légales sont bien évidemment prévues par le Code des assurances article L.125-1.

Premièrement, il est nécessaire que l’État publie au Journal Officiel l’arrêté interministériel qui confirme qu’effectivement, l’état de sécheresse existe vraiment et concerne la commune où votre logement est situé. Aussi, dès les premiers signes de sécheresse qui affectent votre maison comme l’apparition de fissures sur vos façades et mûrs, nous vous conseillons de faire une déclaration à la mairie. Elle pourra alors vous donner une reconnaissance d’un état de catastrophe naturelle.

La deuxième condition pour bénéficier d’une indemnisation en cas de sinistre sécheresse et fissures est de souscrire à une assurance de dommages. Par ailleurs, si vous vous êtes souscrit à une assurance multirisque habitation, votre maison est couverte pour ce type de catastrophe naturelle.

Et enfin,  la cause des dommages subis par votre habitation doit être directement liée aux mouvements de terrain dus à la sécheresse. Une fois que vous avez notifié votre sinistre à la compagnie d’assurance, il mandate un expert qui fera une expertise cat-nat des pertes pour vous proposer une indemnisation. Si vous n’êtes pas satisfait du résultat, vous pouvez faire appel à nos experts d’assurés qui feront une contre-expertise des dommages que vous avez subis.

Notre objectif est de faire en sorte que vous ayez une indemnisation à la hauteur des pertes.

Les procédures à suivre pour le dédommagement

Quand l’état de catastrophe naturelle est confirmé et que vous en êtes victime, nous, en tant que professionnel en expertise cat-nat, vous conseillons de procéder à la déclaration de votre sinistre et le plus tôt sera le mieux. Vous avez légalement 10 jours après l’apparition de l’arrêté interministériel au Journal Officiel  pour déclarer le sinistre à votre assureur. Notez que même si vous ne respectez pas les 10 jours, vous ne perdez pas votre droit de garantie qui peut se poursuivre jusqu’à deux ans après la parution de l’arrêté.

Une fois avoir déclaré votre sinistre, vous recevez un expert d’assurance mandaté par votre assureur. Il procèdera à l’expertise cat-nat chez vous tout en évaluant les dégâts ainsi que l’étendu des travaux de rénovation nécessaires dans votre habitation.

Si tout se passe bien, l’assureur procède à votre indemnisation dans les trois mois suivant la date où l’expert lui a remis les résultats de son expertise. Par contre, si vous constatez que le montant désigné pour l’indemnisation est trop faible et ne pourra pas prendre en charge tous les dommages que vous avez subis, vous avez le droit de contacter un professionnel chez Omega Expert qui va défendre vos intérêts, se concentrer sur la valeur de vos pertes et aussi sur ce que votre contrat d’assurance habitation stipule. Notre rôle est de faire en sorte que vous obteniez une somme juste.